Language / La langue: 
Vous êtes ici:   Cancer et travail Les survivants du cancer Reprendre le travail ou rester au travail 6. Établir un plan de retour au travail officiel

6. Établir un plan de retour au travail officiel

Ms. Maureen Parkinson, Vocational Rehabilitation Counsellor, M.Ed. C.C.R.C, BC Cancer

Ms. Maureen Parkinson is the province-wide vocational rehabilitation counsellor at the BC Cancer Agency. She has also been vocational rehabilitation counsellor at a public rehabilitation hospital and vocational rehabilitation consultant to insurance companies and the court system. She has instructed and facilitated Service-Canada-funded programs on job searching and career exploration. Ms. Parkinson has a Masters in Counselling Psychology, is a Canadian Certified Rehabilitation Counsellor, and completed the Certified Return to Work Coordinator Program through the National Institute for Disability Management and Research. She has developed return-to-work and job-search seminars for cancer patients and created the guidebook “Cancer and Returning to Work: A Practical Guide for Cancer Patients” as well as on-line articles about returning to work and school. She also co-authored a paper commissioned by the Canadian Association of Psychosocial Oncology, “Cancer and Work: A Canadian Perspective”.

View all Cancer and Work team members

Dr. Christine Maheu, RN, PhD

Dr. Christine Maheu is an Associate Professor in the Ingram School of Nursing, Faculty of Medicine, McGill University. Dr. Maheu is also an Affiliate Scientist at the University Health Network and the University of Toronto. At McGill University, she teaches research methods, supervises graduate students (masters, doctoral, post-doctoral), mentors practicing nurses and students in research, and conducts research in English and French. She has held research awards with the Canadian Institutes of Health Research, the Canadian Cancer Society, and the Canadian Partnership Against Cancer. These awards funded her research in psychosocial oncology, which focuses on developing and testing psychosocial interventions or measurements tools for various cancer populations. Additionally, in partnership with Ipsos Canada and funded by the Canadian Partnership Against Cancer, she is co-leading a nationwide survey of the needs of cancer patients for transition care from the end of their treatment to three years after their diagnosis. Dr. Maheu received awards for excellence in nursing research (2013, 2015, 2016) from Ovarian Cancer Canada, the Canadian Association of Nurses in Oncology, and the Quebec Association of Nurses in Oncology.

View all Cancer and Work team members

Étape 6 sur 9 pour vous préparer à retourner au travail

Établir un plan de retour au travail officiel

Quand un employeur pense à des solutions pour un employé qui planifie de reprendre le travail, il commence généralement par organiser ces solutions dans un certain ordre. Il cherche ensuite à savoir si chacune des solutions est possible avant d’étudier la suivante.

L’employeur se posera certainement les questions suivantes :

  1. L’employé peut-il reprendre son ancien poste sans avoir besoin d’aide?
  2. Le poste peut-il être modifié de façon temporaire?
  3. Le poste peut-il être modifié de façon permanente?
  4. Certaines tâches peuvent-elles être attribuées à un autre employé?
  5. L’employé peut-il être muté à un autre poste sur le même lieu de travail?
  6. L’employé peut-il être formé pour occuper un autre poste sur le même lieu de travail?

REMARQUE : Chaque employeur a des manières et des capacités très différentes d’approcher ces solutions. La solution 6, qui consiste à former l’employé pour qu’il occupe un autre poste, est souvent le dernier recours et elle est rarement offerte.

Questions utiles pour établir un plan de retour au travail

Maintenant que vous et votre équipe médicale sentez que vous êtes prêts à retourner au travail, vous êtes prêts à rédiger un plan de retour au travail avec votre employeur. Voici des questions qui peuvent vous orienter dans votre processus de reprise du travail.

Calendrier

  • Quelle est la date prévue à laquelle vous devez reprendre le travail?
  • Reprendrez-vous le travail graduellement?
  • Quelle est la date de fin prévue de votre plan de retour au travail?
  • Quelles semaines ce plan couvre-t-il?
  • Pendant quels jours de la semaine travaillerez-vous?
  • Combien d’heures travaillerez-vous par jour?
  • Quelles tâches essentielles devrez-vous reprendre pendant ce plan de retour au travail?
  • Quelle est la date prévue à laquelle vous devrez reprendre vos tâches professionnelles?

Restrictions et aménagements

  • Y a-t-il des restrictions médicales dont l’employé devrait parler à l’employeur?
  • Les restrictions sont-elles temporaires ou permanentes?
  • Si elles sont temporaires, combien de temps ces restrictions devraient-elles durer?
  • Avez-vous besoin d’aménagement au travail?
  • Si oui, de quels types d’aménagements avez-vous besoin?
  • Pourquoi chacun de ces aménagements est-il nécessaire?

Suivi des progrès accomplis

  • Comment et par qui seront enregistrés les progrès de l’employé durant le processus de reprise du travail?
  • Au besoin, comment sera-t-il possible d’apporter des changements au plan de retour au travail?

Créer un plan de retour au travail graduel

Les survivants à un cancer décrivent le retour graduel au travail comme la meilleure manière de reprendre aisément le travail. Le retour au travail graduel permet aux survivants de renforcer petit à petit leur résistance en commençant par travailler quelques jours par semaine ou quelques heures par jour jusqu’à la reprise de leur poste à temps plein. Parfois, il est impossible de prédire les difficultés qui pourraient survenir après le retour au travail. En reprenant le travail graduellement, les survivants sont en mesure d’évaluer leurs capacités à accomplir les tâches et à relever les défis auxquels ils sont confrontés.

Il n’existe pas de plan établi pour reprendre graduellement le travail, car les étapes à suivre dépendant de votre résistance, des exigences liées à votre poste et de votre milieu de travail. Tous les survivants à un cancer ne ressentent pas les mêmes symptômes. Il n’y a donc pas de plan « unique pour tous » concernant la reprise graduelle du travail. Certains employeurs peuvent avoir des exigences minimales vis-à-vis de votre retour graduel au travail. Par exemple, ils peuvent s’attendre à ce que vous repreniez votre poste à temps plein d’ici un mois. Toutefois, tous les survivants ne peuvent pas répondre à cette attente (par exemple, à cause de la fatigue qui pourrait prolonger la période de rétablissement nécessaire). Il est donc utile de connaître quelles sont les attentes de votre employeur quand vous établissez votre plan de retour graduel au travail. Vous pourrez ainsi en informer votre équipe médicale. Il est important de savoir si votre poste dépend d’un organisme de réglementation fédéral ou provincial disposant de politiques en matière d’aptitudes professionnelles, comme le ministère des Transports, la division marine de Transport Canada ou des organismes provinciaux relatifs aux véhicules motorisés. Ces organismes émettent des exigences et des restrictions sur les conditions physiques et mentales requises pour travailler, par exemple pour les métiers qui requièrent de conduire des camions, de manœuvrer des bateaux commerciaux ou de piloter des avions.

Pour connaître l’expérience de retour au travail d’un survivant au cancer, écoutez la vidéo suivante (en anglais seulement) :

Trois grandes lignes directrices pour établir votre plan de retour au travail

Auteure de cette section : Mary Stergiou-Kita, Ph. D., professeure adjointe, Université de Toronto

Avec votre équipe médicale, vous avez décidé que vous étiez prêt à reprendre le travail. Comment faire? Comment pouvez-vous, vous, votre équipe médicale, votre employeur et votre compagnie d’assurance travailler ensemble pour établir un plan de retour au travail efficace?

Voici trois grandes lignes directrices pour établir des plans de retour au travail officiels :

Ligne directrice no1 : Les plans de retour au travail doivent être individuels.

Ils varient d’une personne à l’autre. Les besoins de chaque employé reprenant le travail et de chaque employeur sont différents. Chaque plan de retour au travail doit dépendre des capacités et des restrictions particulières de l’employé. Il n’y a pas d’approche systématique.

Ligne directrice no2 : Les plans de retour au travail doivent être commentés par toutes les personnes concernées.

Cela comprend toutes les parties concernées par le processus de retour au travail. Le plan tiendra compte de tous les besoins et fera en sorte que chaque partie comprenne ses responsabilités dans le cadre du processus de retour au travail.

Il est important que les parties conçoivent ensemble un plan qui a du sens et qui fonctionnera pour tout le monde. Il est aussi essentiel que les parties communiquent clairement entre elles pour que tout le monde comprenne le point de vue de chacun et sachent ce qu’ils sont tenus de faire pour que le processus du retour au travail se déroule bien.

Ligne directrice no3 : Les plans de retour au travail doivent être souples.

Le plan doit donner une structure au processus de retour au travail, mais il doit être assez flexible pour répondre à l’évolution continue des besoins de l’employé.

Nous visons un certain plan, mais nous ne savons pas s’il fonctionnera. Le plan pourrait durer six ou douze semaines, au départ, mais nous pourrions le prolonger s’il le faut.

Voici huit éléments essentiels à inclure dans votre plan de retour au travail officiel.

Les spécialistes ont repéré huit éléments essentiels qui devraient faire partie de votre plan de retour au travail :

  1. Dates de début et de fin prévues
  2. Nombre de jours par semaine et d’heures par jour pendant lesquels vous êtes tenu de travailler
  3. Tâches essentielles que vous devrez remplir
  4. Horaire prévu pour augmenter vos heures de travail et reprendre vos tâches professionnelles
  5. Restrictions médicales (le cas échéant) dont vous devriez parler avec votre employeur et combien de temps ces restrictions devraient durer
  6. Aménagements que vous devrez faire dans votre milieu de travail et pourquoi vous en avez besoin
  7. Comment vos progrès seront-ils mesurés, enregistrés et partagés Qui sera chargé d’accomplir ces tâches?
  8. Comment vos plans de retour au travail et d’aménagements seront-ils modifiés, au besoin, et qui sera chargé de mettre en œuvre ces changements

Étape suivante :

Étape 7 : Préparez-vous en vue de vos premiers jours, semaines et mois de retour au travail

Retour à la liste des étapes pour se préparer à reprendre le travail