Language / La langue: 

L’exploration de carrière

Tammy Lee, M.Ed., CCC, Vocational Rehabilitation Counsellor and Clinical Practice Leader, GF Strong Rehabilitation Centre, Vancouver

Ms. Tammy Lee has a Master’s degree in counselling psychology and is a Canadian Certified Counsellor. She is a vocational rehabilitation counsellor and clinical practice leader at G. F. Strong Rehabilitation Centre in Vancouver. The Strong Centre is well known for providing specialized vocational rehabilitation services to clients with physical, neuromuscular, and cognitive disabilities resulting from health conditions or injuries. It offers vocational counselling and assessment to improve clients’ employment prospects by exploring realistic job options, developing return-to-work strategies, and determining any needed work accommodations. Ms. Lee serves on the Board of Directors of the BC Chapter, Canadian Counselling and Psychotherapy Association.

View all advisory board members and expert writers

Introduction

Un grand nombre de Canadiens vivent avec le cancer et ont donc des besoins professionnels à part. Après un cancer, de nombreux facteurs peuvent influencer un choix de carrière. Chez certains, par exemple, les effets secondaires de la chirurgie, des médicaments, de la physiothérapie et de la chimiothérapie entraînent des modifications physiques et cognitives. Pendant et après un traitement anticancéreux, il se peut qu’un changement de priorités et de valeurs influencent vos objectifs professionnels. La planification de carrière est essentielle pour trouver un métier qui vous convient et vous préparer à répondre aux exigences d’un employeur. Il s’agit ici de recenser et de combattre les obstacles à l’emploi liés à la santé ou de nature personnelle, psychologique, sociale ou professionnelle.

L’exploration de carrière vous permettra de planifier un cheminement professionnel réaliste, de vous préparer au travail, de choisir un programme de formation adapté, et vous informera sur le marché du travail.

« Le permectionnement professionnel consiste à progresser dans la vie comme au travail. Il permet d’apprendre, d’acquérir de l’expérience, de vivre, de travailler et de changer. Il consiste à créer et à cheminer dans la vie comme au travail. » (Le plan directeur pour le design en développement vie-travail)

 

Remarque : Vous pouvez faire ces recherches vous-même, ou demander l’aide d’un conseiller en réadaptation professionnelle.

Vous êtes en plein choix de carrière? Passez à l’auto-évaluation.

 

Le changement de carrière

Le retour au travail peut être vu comme un signe de rétablissement, mais aussi une mesure de votre progression.

Le cancer peut bouleverser profondément la vie au point de réévaluer la manière dont on veut la mener.

Il reste que l’expérience peut avoir été éprouvante pour vous et votre famille, tant physiquement que mentalement. Pratiquement, il peut aussi influencer vos sentiments vis-à-vis du travail et les modalités de votre retour au travail. Le cancer peut bouleverser profondément la vie au point de vous faire réévaluer la manière dont vous voulez la mener. Cette réflexion peut porter sur les conditions de travail, et même sur la pertinence de travailler.

Il est courant, pour les survivants du cancer, d’envisager un changement de carrière pour des raisons personnelles, sociales et médicales. Il se peut que vous ne souhaitiez pas reprendre votre emploi ou que vous ayez du mal à effectuer vos anciennes tâches. Il faut accepter que votre santé ou des limitations physiques comme la fatigue et les effets secondaires du traitement anticancéreux réduisent les choix qui s’offrent à vous, et que vous ayez à demander de l’aide pour trouver une solution.

Voici quelques conseils utiles pour reprendre le travail dès que possible après un traitement anticancéreux. Un changement d’emploi demande beaucoup d’effort et d’énergie, et exige d’évaluer les obstacles potentiels, ainsi que les solutions et les options qui s’offrent à vous. L’objectif consiste à trouver une carrière qui vous convienne et à retrouver les avantages associés au travail.

Voici les trois étapes de l’exploration de carrière :

  1. L’auto-évaluation
  2. La définition des objectifs d’emploi
  3. L’établissement des critères de décision

Remarque : Vous pouvez faire ces recherches vous-même, ou demander l’aide d’un conseiller en réadaptation professionnelle.

Haut de la page

Devrais-je changer de carrière?

Avant d’envisager un changement de carrière, il faut absolument évaluer toutes les possibilités auprès de votre employeur actuel (si vous êtes employé). Si vous vous demandez si vous devriez reprendre votre ancien travail, consultez la page sur l’adaptation du milieu de travail.

Par exemple, vous pourriez voir s’il est possible d’instaurer des mesures d’adaptation de manière à pouvoir effectuer vos tâches, ou d’utiliser vos compétences à un autre poste dans la même entreprise. Si vous avez besoin d’aide à ce sujet, prenez rendez-vous avec un conseiller en réadaptation professionnelle de votre région.

L’auto-évaluation (inventaire de vos points forts et de vos capacités)

Aperçu du déroulement de l’évaluation de carrière : La première étape de la planification de carrière consiste à dresser la liste de vos intérêts, capacités, valeurs et traits de personnalité, ainsi que de vos capacités physiques et cognitives (à court terme et à long terme). En cette période de changements et de difficulté, il est plus important que jamais de savoir où l’on va.

Faites appel à toutes les ressources possibles, comme des conseillers en réadaptation professionnelle, l’Internet, des ouvrages pratiques ou portant sur les carrières de votre bibliothèque, des cours ou des agences de planification de carrière, ainsi que des conseillers en gestion de l’invalidité travaillant en environnement scolaire. L’évaluation de carrière ne se limite pas à des tests, elle comprend aussi la collecte d’information, la prise de décision et l’établissement d’objectifs.

Commencez par vous poser les questions suivantes :

  • Les influences : Enfant, de quels métiers rêviez-vous? Quelle était la profession de vos parents? Comment abordaient-ils la question du travail avec vous? Quelles sont les influences découlant de votre culture? Penchez-vous sur votre expérience professionnelle, de formation et de bénévolat.
  • Parcours scolaire : Aimiez-vous l’école? Quelles étaient vos matières préférées? Celles que vous n’aimiez pas? Aviez-vous de bons résultats? Disposiez-vous d’aide à l’apprentissage? Aviez-vous des difficultés d’apprentissage? Quelles étaient ou sont vos habitudes de travail?
  • Antécédents professionnels : Quels postes avez-vous occupés? Quels sont ceux que vous avez préférés? Détestés? Qu’avez-vous appris sur vous-même?
  • Idées de carrière : À quelles décisions êtes-vous confronté à l’heure actuelle? Avez-vous une idée de ce que vous aimeriez faire? Qu’est-ce qui vous retient?
  • Considérations pratiques : Où vivez-vous? Prévoyez-vous y rester ou pouvez-vous changer? Avez-vous des responsabilités familiales ou des contraintes financières? Avez-vous des problèmes de santé?

Quels sont mes centres d’intérêt, mes capacités, mes valeurs et mes traits de personnalité?

Senior couple on cycle ride in countrysideMes centres d’intérêt

  • Dans le contexte de l’exploration de carrière, les centres d’intérêt désignent les choses, les activités et les tâches que vous aimez faire. Cette information permet de cerner vos préférences et de vous orienter vers certains domaines professionnels en lien avec vos activités favorites.
  • L’exploration des centres d’intérêts peut donner des idées d’emploi dans des domaines professionnels auxquels vous n’aviez pas pensé auparavant.
  • Pour réfléchir à vos centres d’intérêt :
    • Pensez aux activités que vous aimez faire pendant vos loisirs.
    • Pensez aux matières que vous aimiez ou que vous n’aimiez pas à l’école. Avez-vous fait partie de clubs scolaires ou participé à des activités bénévoles?
    • Demandez à des amis ou à des proches quels types d’activités et d’événements vous appréciez le plus.
    • Pensez à ce que vous avez le plus aimé de vos tâches ou de vos emplois précédents.
  • Exemples de centres d’intérêt : cuisiner, aider les autres, écrire, travailler en plein air, se servir d’outils électriques, parler en public, etc.
  • Si vous avez besoin d’aide pour cet exercice, vous pouvez aussi demander conseil à un conseiller en réadaptation professionnelle.
  • Consultez les sites Web suivants et faites une liste de ce qui vous intéresse :

Mes capacités

  • Les capacités vont des aptitudes générales (comme la capacité d’apprentissage) aux plus spécialisées, comme les aptitudes en maths, en musique ou en sports. Dans le cadre de la planification de carrière, il est important de cibler les meilleures de vos capacités (comme la résolution de problèmes).
  • Étant donné les limitations physiques, cognitives et émotionnelles dont souffrent certains patients atteints de cancer, il leur est parfois difficile de faire un choix de carrière réaliste ou adapté. Il est possible que le cancer ou le traitement anticancéreux compromette la reprise du travail précédent. Par exemple, il arrive presque toujours un moment où les survivants du cancer sont très fatigués et souffrent des effets secondaires du traitement. Si certains de ces symptômes ont tendance à être temporaires, d’autres peuvent subsister longtemps. Si vous avez mal en permanence, demandez de l’aide à un médecin. Il existe diverses manières de s’adapter. Des études démontrent que l’auto-évaluation du potentiel de travail et les attentes en matière de réussite professionnelle peuvent modifier les possibilités de carrière (voir l’article Work ability and return-to-work in cancer patients, en anglais). Pour savoir comment évaluer vos capacités, consultez la page Évaluation de vos capacités professionnelles.
  • Si vous avez des questions concernant vos capacités actuelles, consultez votre médecin. Remarque : Un conseiller en réadaptation professionnelle, un conseiller en orientation, un travailleur social, un conseiller ou un psychologue pourront vous conseiller pour rassembler et utiliser ces renseignements dans le but de faire un choix avisé. Ils peuvent vous aider à formuler des objectifs précis à court terme et à long terme en vue d’occuper le poste visé.
  • Consultez les sites Web suivants (en anglais) et dressez une liste de vos capacités :

Senior couple on cycle rideMes compétences transférables

  • Vous avez acquis tout un éventail de compétences lors de votre scolarité, de votre carrière, de vos activités sociales et de vos expériences de vie, par exemple, la saisie de données, la prise de parole en public, ou encore des tâches administratives comme la rédaction de courrier, la facturation, la planification et le classement.
  • N’oubliez pas qu’il est souvent possible de renforcer les compétences par la formation et la pratique (p. ex. connaissances informatiques).
  • Que veut dire « compétences transférables »?
    • Il s’agit de compétences, de points forts et de connaissances pratiques qu’il est possible de transférer d’un emploi à l’autre. Si vous savez particulièrement bien communiquer à l’oral, cette compétence vous servira dans la plupart des emplois.
    • Vous pouvez demander à vos anciens collègues, camarades de classe ou enseignants de décrire vos forces professionnelles. Il est très important de faire l’inventaire de vos compétences transférables pour connaître vos points forts.
    • Si vous n’arrivez pas à réfléchir à vos propres compétences, adressez-vous à un conseiller en réadaptation professionnelle.
    • Voici un site Web qui vous en apprendra plus sur le recensement des compétences transférables (en anglais) : Transferable Job Skills for Job-Seekers

Mes valeurs professionnelles

  • Pour trouver vos valeurs, demandez-vous ce qui compte à vos yeux et quelle genre de vie vous souhaitez mener.
  • Des recherches démontrent que les valeurs personnelles et professionnelles jouent un rôle crucial dans les choix de carrière et la satisfaction face au cheminement professionnel. Le cancer peut influencer l’idée que le patient se fait de sa vie. Si c’est le cas, il pourra réévaluer le type de profession qu’il veut exercer. L’exploration des valeurs permettra de préciser les choix de carrière, que ce soit pour revenir à un emploi précédent ou pour envisager un poste dans l’entreprise actuel ou pour un autre employeur.
  • Exemples de valeurs associées au travail : attitude positive, choix de l’aventure plutôt que de la sécurité, indépendance, leadership, connaissance, honnêteté, pouvoir.
  • Voici quelques liens concernant les valeurs (en anglais) :

Mes traits de personnalité

Pendant l’étape d »auto-évaluation, vous pourrez vous informer sur une vaste gamme de professions que vous ne connaissiez pas ou n’aviez peut-être pas envisagées auparavant. Lorsque vous aurez dressé une liste des emplois potentiels, la prochaine étape consistera à réduire vos choix.

Haut de la page

L’établissement des objectifs d’emploi (emploi idéal/réaliste)

L’exploration des possibilités : vérifier si l’objectif est réalisable (à court ou long terme)

Le Guide sur les carrières est un outil en ligne pratique pour obtenir des profils professionnels détaillés fondés sur la Classification nationale des professions (CNP). Il vous permettra de poursuivre votre exploration de carrière et de prendre une décision. « Il comprend de l’information sur les aptitudes, les intérêts, les données/personnes/choses, les activités physiques, les conditions d’ambiance, les indicateurs d’études et de formation, l’avancement professionnel et le milieu de travail. » Cliquez  ici pour afficher le code de la Classification nationale des professions (CNP). Si vous vous intéressiez à un poste dans les ventes techniques, le code sera 6221.

L’exploration du marché du travail. Recueillez des données sur les professions, l’offre, les salaires, les perspectives d’emploi, la scolarité, la formation et les tendances économiques dans votre région.

Vous trouverez de l’information sur le marché du travail ci-dessous :

Businesswoman sitting at desk and makes a note in office.L’entrevue d’information : Faites une entrevue d’information avec une personne qui travaille dans le domaine qui vous intéresse.

Remarque : La plupart des employeurs recherchent des compétences bien précises, ou un candidat dont le parcours professionnel, l’expérience, la formation, le travail de bénévolat et les références lui inspirent confiance.

La voie de la formation : Une fois précisés vos choix de carrière et si vous voulez acquérir de nouvelles compétences ou renforcer les vôtres, vous devriez maintenant faire des recherches sur les différents établissements correspondants. Informez-vous sur les programmes, les conditions préalables, les dates de début, les droits de scolarité, etc. Si vous comptez suivre un programme professionnel ou collégial, orientez-vous plutôt vers une formation avec stage qui vous donnera une expérience directe du terrain. Vous pouvez aussi chercher des employeurs qui acceptent de donner une formation en cours d’emploi.

La recherche de bénévolat ou de jumelage (p. ex. solliciter des organismes communautaires et sans but lucratif, faire du bénévolat par l’intermédiaire de l’école).

Remarque : Si vous recevez des indemnités d’assurance, demandez d’abord à votre assureur si le bénévolat est autorisé.

Créer votre réseau  pour en savoir plus sur votre choix de carrière et rencontrer des gens ayant des intérêts semblables.

Le travail indépendant – Vous aimeriez créer votre propres entreprise?

Haut de la page

L’établissement des critères de décision

Divisez les objectifs en sous-objectifs pour obtenir les étapes nécessaires pour les atteindre. Servez-vous des critères SMART pour définir les sous-objectifs, soit :

Spécifique, Mesurable (comment évaluerez-vous les progrès accomplis ou la réalisation du sous-objectif?)
Accessible
Réaliste (et/ou gratifiant)
et défini dans le Temps

Pour en savoir plus : The Beginner’s Guide to Goal Setting (en anglais)

Faire preuve de réalisme

  • Analysez vos capacités de fonctionnement pour différentes tâches au travail.
  • Analysez les exigences du poste.
  • Concevez votre plan en fonction des résultats.

Mettre la période de rétablissement à profit pour anticiper et régler les difficultés

  • Prenez les commandes du processus.
  • Saisissez toutes les occasions d’améliorer votre fonctionnement.
  • Commencez à parler de la reprise du travail avec votre médecin et votre employeur.
Le choix de carrière idéal n’existe pas.
Il faut du temps pour décider d’un choix de carrière ou de profession. Le choix de carrière idéal n’existe pas. Mais vous pouvez faire un bon choix en fonction de l’information recueillie sur vous-même, sur les ressources en matière d’invalidité et sur le marché du travail.

Concevoir un plan d’action, consistant en une suite d’étapes à réaliser pour atteindre votre but. Pour y parvenir, vous devrez planifier et réaliser de petits objectifs intermédiaires.

Haut de la page

La préparation en vue du travail : les étapes à effectuer maintenant

G.F. Strong Rehab Centre

  • Améliorer la gestion de votre santé
  • Prendre des cours postsecondaires à temps partiel
  • Fixer des buts réalistes, divisés en petites étapes
  • Proposer bénévolement vos services et votre temps
  • Renforcer vos aptitudes aux études
  • Sonder le marché du travail
  • Améliorer vos aptitudes à communiquer
  • Vous informer sur les ressources en matière d’invalidité
  • Améliorer vos compétences en informatique
  • Auto-évaluer vos compétences, vos valeurs, vos centres d’intérêt
  • Consulter un conseiller en réadaptation professionnelle

Haut de la page

References