Language / La langue: 
Vous êtes ici:   Cancer et travail Les survivants du cancer Évaluation des capacités professionnelles Testez votre état de préparation à la reprise du travail

Testez votre état de préparation à la reprise du travail


Voici des stratégies, des aides et des ressources pour décider si vous devez continuer à travailler, planifier votre retour au poste que vous occupiez avant le cancer ou changer d’emploi.

La simulation de tâches

Avant de réintégrer votre poste, il serait utile d’essayer d’effectuer des tâches ayant les mêmes exigences physiques, intellectuelles et émotionnelles que votre emploi. Pour saurez ainsi si vous êtes prêt à retourner au travail et vous pourrez améliorer votre endurance par la même occasion. Toutefois, discutez d’abord de votre démarche avec un professionnel de la santé.

  • Exemples :
    Si vous travaillez en comptabilité, consacrez-vous à préparer vos impôts ou à payer vos factures chez vous.
  • Si vos tâches sont plutôt physiques, essayez de faire du ménage ou des petites tâches à l’extérieur

Conseils pour la simulation de tâches :

  • Notez combien de temps vous pouvez effectuer une tâche avant de prendre une pause. Ces renseignements vous aideront à établir le nombre d’heures de départ lors du retour au travail.
  • Débutez la simulation à l’heure où vous feriez ces tâches dans votre milieu de travail. Par exemple, si la tâche débute habituellement à 9 heures, démarrez la simulation à la même heure.
  • >S’il est trop difficile de vous lever aussi tôt qu’avant, décaler lentement vos habitudes de sommeil (une demi-heure par semaine) de manière à vous rapprocher chaque jour de l’heure de réveil.

Si vous avez encore du mal à vous lever tôt, suggérez la mesure d’adaptation consistant à commencer et à finir votre journée de travail plus tard. Vous ferez ainsi le même nombre d’heures, mais vous aurez plus de temps pour vous préparer à aller travailler. Pour d’autres idées d’adaptation, lisez notre page Les mesures d’adaptation.

Le bénévolat

Certains considèrent le bénévolat comme un moyen sûr d’évaluer leur aptitude à retourner au travail. Par exemple, si vous doutez de votre capacité à gérer les multiples exigences du poste, une courte période de bénévolat vous aidera à voir ce qu’il en est et vous donnera l’occasion d’améliorer vos compétences. Si le poste exige que vous restiez debout, essayez de faire du bénévolat en restant aussi debout. Vous pourrez ainsi déterminer votre niveau d’énergie et votre aptitude au travail.

Si vous percevez des prestations d’invalidité, vérifiez d’abord si votre compagnie d’assurance accepte que vous fassiez du bénévolat. Si elle le voit comme un signe que vous êtes prêt à retourner au travail, vous pourriez perdre vos prestations. Bien que la plupart des compagnies d’assurance proactives autorisent leurs clients à essayer des activités sans remettre en jeu l’indemnisation, il existe des exceptions.

Plus de temps pour les activités que vous aimez

Si vous n’êtes pas assez en forme pour des activités de type professionnel, l’un des meilleurs moyens d’évaluer votre aptitude au travail et d’augmenter votre endurance consiste à consacrer plus de temps à ce que vous aimez faire.. Cela vous aidera également à affronter le cancer et le traitement.

Les personnes qui s’adonnent à une activité qui leur plait ont tendance à penser à autre chose et à oublier l’énergie qu’ils y consacrent. Si vous le pouvez, faites-en un peu chaque jour. Par exemple, si vous aimez dessiner ou peindre, vous découvrirez sûrement que vous réussissez à vous y consacrer davantage qu’à des activités moins agréables.