Language / La langue: 
Vous êtes ici:   Cancer et travail Professionnels de la Santé Le retour au travail et le maintien en poste Les étapes du retour au travail 10. Suivre les progrès du patient après le retour au travail

10. Suivre les progrès du patient après le retour au travail

Ms. Maureen Parkinson, Vocational Rehabilitation Counsellor, M.Ed. C.C.R.C, BC Cancer

Ms. Maureen Parkinson is the province-wide vocational rehabilitation counsellor at the BC Cancer Agency. She has also been vocational rehabilitation counsellor at a public rehabilitation hospital and vocational rehabilitation consultant to insurance companies and the court system. She has instructed and facilitated Service-Canada-funded programs on job searching and career exploration. Ms. Parkinson has a Masters in Counselling Psychology, is a Canadian Certified Rehabilitation Counsellor, and completed the Certified Return to Work Coordinator Program through the National Institute for Disability Management and Research. She has developed return-to-work and job-search seminars for cancer patients and created the guidebook “Cancer and Returning to Work: A Practical Guide for Cancer Patients” as well as on-line articles about returning to work and school. She also co-authored a paper commissioned by the Canadian Association of Psychosocial Oncology, “Cancer and Work: A Canadian Perspective”.

View all Cancer and Work team members

Dr. Christine Maheu, RN, PhD

Dr. Christine Maheu is an Associate Professor in the Ingram School of Nursing, Faculty of Medicine, McGill University. Dr. Maheu is also an Affiliate Scientist at the University Health Network and the University of Toronto. At McGill University, she teaches research methods, supervises graduate students (masters, doctoral, post-doctoral), mentors practicing nurses and students in research, and conducts research in English and French. She has held research awards with the Canadian Institutes of Health Research, the Canadian Cancer Society, and the Canadian Partnership Against Cancer. These awards funded her research in psychosocial oncology, which focuses on developing and testing psychosocial interventions or measurements tools for various cancer populations. Additionally, in partnership with Ipsos Canada and funded by the Canadian Partnership Against Cancer, she is co-leading a nationwide survey of the needs of cancer patients for transition care from the end of their treatment to three years after their diagnosis. Dr. Maheu received awards for excellence in nursing research (2013, 2015, 2016) from Ovarian Cancer Canada, the Canadian Association of Nurses in Oncology, and the Quebec Association of Nurses in Oncology.

View all Cancer and Work team members


Étape 10 sur 11 de la préparation au retour au travail :

Le secret de la durabilité du retour au travail réside dans la préparation du suivi lors de l’élaboration du plan avec votre patient. Il se pourrait qu’une fois de retour, ce dernier souffre davantage que ce à quoi vous vous attendiez tous les deux. Le retour du travail est un processus, et il se peut qu’il faille modifier le plan pour aider votre patient à continuer à travailler en toute sécurité et de manière satisfaisante.

Pendant la réalisation du plan de retour au travail :

  • Demandez-lui comment il gère les exigences associées au travail.
  • Examinez les étapes suivantes détaillées dans le plan de retour au travail.
  • Vérifiez que le patient progresse selon le plan.
  • S’il faut réviser le plan, rédigez un document médical à l’intention de l’employeur et de l’assureur (en cas de demande d’indemnisation) exposant vos recommandations en matière de modification.

S’il est difficile de régler le problème, il peut être profitable d’orienter votre patient vers un spécialiste de la réadaptation ou de la réadaptation professionnelle, un ergothérapeute, un gestionnaire de cas d’invalidité, un coordonnateur du retour au travail ou un professionnel de la santé (si ce n’est pas déjà fait). Vous pouvez aussi recommander que l’employeur ou l’assureur financent ce type de soutien s’il n’existe pas déjà en milieu de travail. Non seulement l’opinion des spécialistes sur la situation de votre patient l’aidera à garder son emploi, mais elle peut aussi être utile à l’employeur1.

Il est conseillé de prévoir le suivi constant des problèmes du patient par des fournisseurs de santé, bien après la fin du retour progressif au travail. De plus en plus, des études montrent que les patients atteints de cancer peinent à continuer à travailler.

Il peut être utile de les encourager à rencontrer régulièrement leur superviseur. Ces rencontres permettront à l’employé de retour et à l’employeur de régler les questions et les problèmes sur-le-champ. Il est aussi possible d’envisager d’autres stratégies, comme des mesures d’adaptation du lieu de travail, qui permettront à l’employé de continuer à travailler.

Encouragez votre patient à profiter de ces rencontres pour rappeler ses rendez-vous médicaux à son superviseur, surtout si son traitement est en cours. En cas de changement des limitations et des restrictions, il est également avisé de mettre l’employeur au courant.

Si votre patient vous dit qu’il peine au travail et qu’il faut changer le plan de retour, n’oubliez surtout pas d’en informer le représentant de l’employeur (superviseur, professionnel des ressources humaines, gestionnaire de cas d’invalidité ou coordonnateur du retour au travail) et le gestionnaire de cas de l’assurance.

Étape suivante :

Étape 11 : Contribuer à gérer les attentes en milieu de travail

Retour à la liste des étapes du retour au travail