Language / La langue: 
Vous êtes ici:   Cancer et travail Employeurs Le rôle des professionnels

Le rôle des professionnels

Les professionnels :


L’équipe du lieu de travail

Voici les professionnels du lieu de travail qui peuvent aider l’employeur et l’employé en cas de retour ou de maintien au travail. En général, les moyennes et grandes entreprises emploient des professionnels dont l’expertise englobe le retour au travail. Le cas est plus rare chez les petits employeurs, mais ils peuvent avoir accès à ce type d’experts de manière contractuelle.

Le professionnel des ressources humaines

Dans le cadre de leurs tâches, les professionnels des ressources humaines gèrent les réclamations d’assurance-invalidité des employés en arrêt en examinant les rapports de leurs fournisseurs et en vérifiant que tous les formulaires demandés ont été remplis et remis. Ils aident l’employé à retourner au travail en toute sécurité et le plus rapidement possible (le « processus pour un retour au travail rapide et sécuritaire ») en restant en contact avec lui pendant tout son rétablissement et en coordonnant la conception du plan de retour au travail en collaboration avec l’employé, son superviseur et ses fournisseurs de soins. Une fois l’employé de retour au travail, le professionnel des ressources humaines surveille l’avancement du plan, le révise périodiquement et coordonne tous les changements nécessaires.
Haut de la page

Le coordonnateur du retour au travail

Les coordonnateurs du retour au travail facilitent le processus en communiquant avec les employeurs, les assureurs et les employés pendant l’absence de ces derniers et lorsqu’ils sont prêts à retourner au travail. Ils recensent tous les programmes et toutes les prestations d’assurance auxquels l’employé a droit. Ils accélèrent la reprise du travail en répondant aux questions, en réglant les problèmes et en créant un plan de retour pour aider l’employé. Ils suivent ensuite la progression pour assurer la réussite du plan.
Haut de la page

Le personnel infirmier ou conseiller en santé du travail

Les conseillers en santé du travail sont souvent des membres du personnel infirmier embauchés par l’employeur en tant que salariés ou consultants. Ils sont spécialisés en santé du travail et peuvent aider l’employé à retourner au travail. Le personnel infirmier/conseiller en santé du travail peut favoriser l’organisation avec l’employeur lorsque l’employé est prêt à reprendre son poste après le traitement et recommander les mesures d’adaptation qui lui permettront d’y rester. Cliquez ici pour en savoir plus sur le personnel infirmier et le conseiller en santé du travail1.
Haut de la page

Le représentant syndical

Si l’employé est syndiqué, son représentant syndical pourra lui donner des conseils précieux concernant ses projets de retour au travail. Les tâches des délégués syndicaux consistent également à collaborer avec l’employeur pour trouver des solutions d’adaptation raisonnables en vue du retour au travail des employés handicapés.
Haut de la page


L’équipe de réadaptation

Les membres de l’équipe de réadaptation jouent un rôle pivot dans l’évaluation et la gestion des obstacles au retour au travail. Ils peuvent aussi participer au processus de retour et de maintien dans le poste. Les spécialistes de la réadaptation travaillent dans le réseau de la santé ou dans certaines entreprises et sont accessibles dans le cadre de régimes d’assurance-maladie ou par des services privés payés par le patient, par l’assureur ou par l’employeur.

L’ergothérapeute

Les ergothérapeutes évaluent les répercussions de la santé physique, cognitive et affective sur la capacité d’une personne à mener ses activités. Leurs interventions peuvent porter sur la récupération des aptitudes ou l’adaptation de l’activité et du milieu permettant la participation du patient. Après avoir évalué les tâches professionnelles du patient, ses capacités fonctionnelles et son milieu de travail, les ergothérapeutes formuleront des recommandations portant, par exemple, sur l’adaptation des tâches ou suites de tâches, l’adoption d’aides ou de technologies d’assistance et le recours à l’ergonomie pour favoriser l’implication au travail. L’information sur la gestion des symptômes, comme la fatigue ou la perte de mémoire, constitue aussi un facteur de réussite en matière de retour au travail.
Haut de la page

Le conseiller en réadaptation professionnelle

Les conseillers en réadaptation professionnelle assistent les personnes souffrant de problèmes de santé ou de handicap pour tout ce qui concerne les problèmes d’emploi. Ils aident les survivants du cancer à obtenir les services de réadaptation et médicaux et psychologiques dont ils ont besoin pour rester productifs ou redevenir assez fonctionnels pour reprendre le travail. Ils peuvent évaluer les compétences et les aptitudes au travail, proposer une orientation professionnelle et recommander des emplois appropriés. Les conseillers en réadaptation professionnelle négocient les mesures d’adaptation avec les employeurs et guident les personnes dans leur recherche d’emploi, s’il y a lieu.

Pour en savoir plus sur le financement par le secteur privé, consultez l’article sur les conseillers en réadaptation professionnelle.
Haut de la page

Le neuropsychologue

Des neuropsychologues sont des psychologues ayant suivi des formations pour évaluer, traiter et prévenir les problèmes émotionnels et comportementaux. Leur travail porte sur la manière dont les blessures ou les maladies au cerveau modifient les fonctions cognitives, comme l’attention et la mémoire. Ils peuvent fournir des évaluations, de l’information, des services de réadaptation et des conseils sur le changement des capacités de réflexion. Leur travail peut être très profitable aux personnes qui utilisent leurs capacités cognitives au travail. Les neuropsychologues peuvent évaluer les forces et les difficultés cognitives risquant de modifier le rendement professionnel et conseiller des techniques d’adaptation pour maintenir ou améliorer le fonctionnement au travail.
Haut de la page

Le physiothérapeute

Les physiothérapeutes soignent les personnes handicapées à la suite d’une maladie ou d’une blessure. Ils évaluent leur mobilité et améliorent leur qualité de vie par la prévention et la réadaptation. Les physiothérapeutes sont en mesure d’aider les survivants du cancer à calmer la douleur et la raideur, à augmenter leur endurance, leur force et leur équilibre et à récupérer leur aptitude au travail. Certains spécialistes du travail peuvent aider ces derniers à réintégrer leur poste sans danger en évaluant les exigences de leur emploi, en analysant leur aptitude au travail, en créant des programmes pour les préparer et en décidant s’ils sont aptes à retravailler.
Haut de la page

Le kinésiologue

Les kinésiologues sont des spécialistes qui évaluent la condition physique et conçoivent des programmes d’exercice. Ils ont une excellente connaissance de l’entraînement physique et de la manière dont le corps réagit à l’exercice. Ils aident les patients à améliorer leur forme pour optimiser leurs capacités physiques et à se préparer au retour au travail. Un kinésiologue peut concevoir un programme d’exercices personnalisé en fonction des besoins et de l’état de santé du survivant.
Haut de la page

L’équipe de l’assurance

Le gestionnaire de cas

Les gestionnaires de cas collaborent avec les autres membres de l’équipe de l’assurance pour superviser la demande de l’employé et prendre des décisions à cet égard. Ils rassemblent des informations sur sa capacité à travailler, suivent l’évolution de son rétablissement, l’orientent vers des services de réadaptation et participent au calcul des prestations d’assurance en cas de retour progressif au travail.
Haut de la page

Le conseiller en réadaptation professionnelle

Les conseillers en réadaptation professionnelle (voir Les conseillers en réadaptation professionnelle) peuvent évaluer le fonctionnement de l’employé, déterminer son employabilité, l’orienter vers des services de réadaptation et discuter avec son médecin et son employeur pour faciliter son retour au travail. En général, ils sont employés par les compagnies d’assurance. Ils peuvent aider l’employeur et l’employé à recenser les obstacles au travail et à concevoir des plans de réadaptation professionnelle.
Haut de la page

Le conseiller en assurance

Les conseillers en assurance sont souvent les personnes qui vendent des polices d’assurance (généralement d’invalidité de courte et de longue durée, ou d’incidents critiques) à l’employeur, au syndicat ou à l’ordre professionnel. Ils connaissent très bien les modalités du contrat et peuvent s’avérer utiles pour les interpréter, les explorer pour l’employé ou défendre ce dernier si l’assureur ne les respecte pas.
Haut de la page


L’équipe médicale

Les soins font intervenir un grand nombre de professionnels de la santé, comme des oncologues médicaux, des radio-oncologues, des chirurgiens oncologues, des médecins de famille, le personnel infirmier praticien, le personnel infirmier en oncologie et des psychiatres. Les patients, d’autres fournisseurs de santé, des assureurs et des employeurs demandent l’opinion des fournisseurs de soins concernant les aptitudes au travail des patients et la nécessité de les améliorer par des soins médicaux, psychologiques et de réadaptation. Les fournisseurs de soins donnent également des conseils sur les symptômes du cancer et les effets des traitements, évaluent les aptitudes au travail et recommandent des services et des stratégies pour favoriser le retour et le maintien au travail.

Le médecin de famille

Les médecins de famille (aussi nommés omnipraticiens ou médecins généralistes) jouent un rôle crucial pour évaluer, traiter et gérer les problèmes risquant de compromettre l’aptitude au travail du survivant du cancer. Ils détiennent des informations sur son cancer et ses traitements, ainsi que sur les autres paramètres de son état de santé pouvant favoriser son rétablissement.
Haut de la page

L’oncologue médical

Les oncologues médicaux sont des médecins qui soignent les patients atteints de cancer par chimiothérapie, hormonothérapie, thérapie biologique et traitement ciblé. Certains sont spécialisés dans un certain type de cancer, comme le cancer du sein ou du poumon. Les oncologues médicaux prescrivent des traitements contre le cancer et des médicaments pour contrer leurs effets secondaires. Ils peuvent aussi participer à des recherches sur des médicaments anticancéreux expérimentaux. À l’heure actuelle, il n’existe que peu d’études concernant les répercussions de certains traitements anticancéreux sur l’aptitude au travail. Le développement constant de nouveaux traitements permet aux oncologues médicaux de connaître ces répercussions comme personne.
Haut de la page

Le radio-oncologue

Les radio-oncologues sont des spécialistes qui utilisent les rayonnements pour traiter le cancer, endiguer sa croissance ou lutter contre certains symptômes, comme la douleur. Ils collaborent étroitement avec les oncologues médicaux, les chirurgiens et d’autres médecins pour concevoir le traitement du patient et gérer les effets secondaires pouvant découler de la radiothérapie. Les radio-oncologues ont une grande expérience clinique des effets des rayonnements, et ils sont les mieux placés pour expliquer en quoi ces derniers peuvent réduire l’aptitude au travail.
Haut de la page

Le chirurgien oncologue

Les chirurgiens oncologues sont des médecins spécialistes formés à diagnostiquer, à effectuer des biopsies et à opérer tous les types de cancer. Ils se consacrent à retirer des lésions, des tumeurs et des organes cancéreux ainsi qu’à prélever des échantillons de tissu pour établir des diagnostics. Les opérations importantes, comme des amputations, peuvent lourdement réduire l’aptitude au travail. C’est également le cas lors d’autres opérations, comme la colostomie ou l’iléostomie. L’opération du cerveau ou neurochirurgicale peut également réduire l’aptitude au travail, car elle touche aux fonctions physiques et mentales.

Les chirurgiens oncologues sont les mieux placés pour estimer la période de rétablissement post-opératoire et la manière dont elle peut affecter l’aptitude au travail. Il arrive que les survivants du cancer doivent continuer d’autres traitements, comme la chimiothérapie et la radiothérapie. Dans ce cas, l’oncologue ou le médecin de famille constitue la meilleure ressource pour évaluer les effets cumulés du traitement sur leur aptitude au travail.
Haut de la page

Le psychiatre

Des psychiatres sont des médecins formés pour évaluer et traiter les problèmes de santé mentale comme l’anxiété, la dépression, le stress post-traumatique et la psychose. Ils peuvent dispenser un traitement, prescrire des médicaments et établir si les réactions psychologiques découlent de problèmes médicaux, comme le cancer et son traitement. Ils peuvent également contribuer à déterminer les effets des problèmes psychologiques sur l’aptitude au travail. Les neuropsychiatres sont spécialisés dans le traitement des personnes dont les problèmes psychologiques découlent de changements neurologiques. Nombres de grands centres anticancéreux proposent les services de psychiatres et de neuropsychiatres.
Haut de la page



Les autres professionnels d’intérêt et l’aide qu’ils peuvent apporter lors du retour au travail

L’équipe du lieu de travail

Le conseiller en aide aux employés

Un conseiller en aide aux employés est un conseiller clinicien, un travailleur social ou un psychologue à qui les patients peuvent faire part de leurs préoccupations concernant leur lieu de travail et leur bien-être. Il les aidera à surmonter leur stress, à gérer les problèmes interpersonnels et, dans certains cas, à amorcer un changement de carrière. En général, les services de conseil en aide aux employés sont financés par des régimes d’assurance-maladie complémentaire de l’employeur. Pour en savoir davantage, consultez le document Disability Management and Accommodating Employees with Disabilities de Yukon Health Public Service Commission (en anglais, PDF; page 13).
Haut de la page

Le professionnel en gestion de dossiers d’invalidité

Les professionnels en gestion de dossiers d’invalidité collaborent avec les employeurs pour trouver un emploi de substitution adapté aux capacités fonctionnelles de l’employé, définies par son équipe de soignants. Parallèlement, ils planifient des mesures d’adaptation ou mettent en place des appareils fonctionnels conformément aux recommandations du médecin de l’employé. Ils facilitent le retour au travail de ce dernier en aidant ses dirigeants à éliminer tous les obstacles. Ils améliorent également la gestion de l’invalidité en créant des politiques et des procédures et en diffusant des formations et de l’information sur le retour au travail.
Haut de la page


L’équipe de soignants

Le physiatre

Les physiatres sont des médecins en réadaptation qui ont suivi une formation afin d’évaluer et de gérer des lésions ou des déficits nerveux, musculaires et osseux de longue durée ou permanents (à la suite d’une opération, d’une maladie ou d’une affection) qui gênent vos mouvements. Certains sont spécialisés dans le cancer, car ce dernier peut, ainsi que les traitements associés, avoir des répercussions sur ces éléments.
Haut de la page

Les médecins en gestion de la douleur et des symptômes/soins palliatifs

Les médecins en gestion de la douleur et des symptômes/soins palliatifs s’attachent à soulager les symptômes, la douleur, le stress physique et le stress mental associés aux maladies graves quelles qu’elles soient, y compris le cancer. Ils peuvent conseiller des stratégies de gestion des symptômes pour faciliter le retour au travail ou le maintien en poste le plus longtemps possible pendant la thérapie. Ils assurent également une assistance médicale pendant et après le traitement pour les patients, leurs familles et leurs soignants.
Haut de la page

Le personnel infirmier

Les infirmières et infirmiers autorisés et les infirmières et infirmiers auxiliaires autorisés répondent aux questions des patients atteints de cancer, surveillent leurs symptômes et leurs effets secondaires et leur offrent du soutien ainsi qu’à leurs familles. Les infirmières et infirmiers autorisés sont parfois formés pour dispenser des traitements de chimiothérapie et assister les patients qui entreprennent une radiothérapie. Ils constituent souvent la première ligne de communication avec l’équipe médicale et le patient et peuvent contribuer au soulagement des symptômes du cancer et du traitement qui réduisent l’aptitude au travail de ce dernier.
Haut de la page

Le personnel infirmier praticien

Il s’agit ici de personnel infirmier autorisé ayant suivi une formation supplémentaire en évaluation physique, diagnostic et traitement. Ses membres peuvent remplir des dossiers médicaux, procéder à des examens physiques, demander des tests diagnostiques et prescrire des médicaments. Le personnel infirmier praticien collabore avec d’autres membres de l’équipe de soignants pour lutter contre les symptômes et les effets secondaires du traitement. Tous comme les oncologues, ses membres ont suivi une formation pour approfondir leurs connaissances sur le traitement anticancéreux et ses effets secondaires, et sont compétents pour donner des conseils de gestion des symptômes en vue d’améliorer le fonctionnement au travail.
Haut de la page

L’ophthalmologiste

Un ophthalmologiste est un médecin ayant suivi une formation spécialisée en anatomie et fonctionnement des yeux et en troubles de la vision. Certains se sont spécialisés dans les problèmes de vision découlant de la pénétration de maladies comme le cancer dans le centre visuel du cerveau. Les ophthalmologistes peuvent conseiller des aides visuelles (lunettes), évaluer les limites de la vision et coordonner l’orientation vers des services visant à améliorer le fonctionnement, comme l’Institut national canadien pour les aveugles ou, dans le cas de lésion cérébrale, en neuro-réhabilitation.
Haut de la page

L’otorhinolaryngologiste

Un otorhinolaryngologiste est un médecin spécialisé dans le traitement médical et chirurgical de troubles touchant les oreilles, le nez et la gorge, ainsi que les structures associées de la tête et du cou. En cas de cancers portant sur ces régions, comme le cancer de la tête et du cou, les otorhinolaryngologistes peuvent conseiller des aides spécialisées pour l’audition ou la parole lors de la planification du retour au travail.
Haut de la page

Le pharmacien

Les pharmaciens peuvent donner des conseils sur la meilleure manière de prendre les médicaments en toute sécurité. Leur rôle consiste à conseiller certains médicaments, à surveiller les effets secondaires, à éviter les interactions et à évaluer les résultats du traitement. Ils informent les patients des effets secondaires ou des interactions avec d’autres médicaments risquant de compromettre le fonctionnement au travail.
Haut de la page


L’équipe de réadaptation

Le travailleur social/conseiller clinicien

Les travailleurs sociaux et conseillers en oncologie ont suivi une formation spéciale et acquis une expérience leur permettant de soutenir les patients atteints de cancer et leurs familles, qui doivent s’adapter aux nombreux changements et problèmes découlant de la maladie. Leur aide peut porter sur les aspects sociaux, émotionnels, relationnels et pratiques en lien avec l’image de soi, la dépression, la famille, le travail, les finances, l’assurance, l’invalidité, la détresse et l’anxiété. Ils sont aussi à même de conseiller des soutiens appropriés. Pour bien des gens, le retour au travail rend vulnérable, et la décision est souvent difficile à prendre. Les travailleurs sociaux et les conseillers aident les survivants à réfléchir et à mettre de l’ordre dans leurs idées, ainsi qu’à prendre du recul sur ce qu’ils vivent. Ils peuvent aussi les aider à prendre des décisions concernant leur retour au travail et les orienter vers des services portant sur la perte d’emploi, les finances, l’invalidité, les problèmes de mobilité et les autres questions professionnelles.
Haut de la page

Le psychologue

Un psychologue a suivi une formation pour comprendre les répercussions du fonctionnement cérébral normal et anormal sur les fonctions cognitives, émotionnelles et comportementales. Un psychologue clinicien peut assurer un soutien psychologique à une personne aux prises avec le cancer et la conseiller en vue de gérer les problèmes psychologiques risquant d’entraver son fonctionnement au travail.
Haut de la page

L’orthophoniste

Les orthophonistes évaluent et traitent les troubles de la communication et de la déglutition. Ils aident les patients à mieux communiquer en améliorant leurs compétences en prononciation, choix des mots, compréhension, lecture, écriture, raisonnement, résolution de problèmes, mémoire et organisation. Dans le cas des troubles de la déglutition, ils proposent des traitements ou des stratégies d’apprentissage permettant de manger sans risquer de s’étouffer ou de contracter une pneumonie.
Haut de la page

Le spécialiste du lymphœdème

Un grand éventail de professionnels de la santé se spécialisent dans le traitement du lymphœdème post-cancéreux, comme les physiatres, le personnel infirmier, les physiothérapeutes, les ergothérapeutes et les massothérapeutes. Il se peut que les patients doivent expliquer à l’employeur ce qu’est un lymphœdème, car certains ignorent qu’il s’agit d’une complication du traitement anticancéreux. Un spécialiste du lymphœdème peut conseiller de porter un accessoire ou un vêtement de compression en prévention. Il pourra aussi aider le patient à se débarrasser des symptômes et le conseiller concernant sa capacité à lever des objets, son amplitude articulaire et les mouvements évitant d’aggraver la douleur, les symptômes et la lésion.
Haut de la page