Language / La langue: 
Vous êtes ici:   Cancer et travail Employeurs Le retour au travail et le maintien en poste 3. Comprendre les difficultés associées au retour ou au maintien au travail

3. Comprendre les difficultés associées au retour ou au maintien au travail

Étape 3 sur 6 de la préparation au retour au travail :

 

Il est dans l’intérêt de l’employeur de remettre au fournisseur de soins une description des exigences du poste (comme une analyse de l’emploi) pour l’aider à évaluer l’aptitude au travail du survivant. D’autres renseignements, comme l’évaluation du lieu de travail, pourront aider le professionnel de la santé, tout comme l’employeur et l’employé, à mieux définir cette aptitude. Le médecin de l’employé pourra donner des informations sur les restrictions et les limitations au travail et suggérer des mesures d’adaptation.

Les oncologues peuvent s’avérer particulièrement utiles à cet égard, car ils connaissent bien les effets secondaires à court et long terme du traitement anticancéreux, ainsi que ses répercussions sur le travail. Parfois, les médecins peuvent orienter leurs patients vers des spécialistes de la réadaptation du réseau de la santé, comme des ergothérapeutes, des conseillers en réadaptation professionnelle, des psychiatres et des physiatres. Ces spécialistes seront à même de détailler les restrictions et les limitations du survivant, et de recommander les soutiens dont ils auront besoin pour rester ou retourner au travail. Si le survivant n’a pas accès à ces professionnels dans le réseau de la santé, l’assureur souhaitera peut-être lui payer ces services s’ils favorisent son retour au travail.

Étape suivante :

>Rechercher des idées d’adaptation

Retour à la liste des étapes de la préparation au retour au travail